Mot-clef : Albarino

_MG_5044

C’est en 2009 que Laurent et Neasa Miquel acquièrent le château les Auzines situé à Lagrasse sur l’appellation Corbières. En agriculture biologique depuis 1991, ce domaine a tout de suite séduit Laurent de part ses nombreux atouts. Le domaine jouit d’un environnement protégé, qui lui confère un véritable potentiel, pour accueillir un nouveau cépage, dont Laurent est tombé littéralement amoureux,  lors d’un voyage en Espagne, il y a quelques années : l’albarino. Ce cépage blanc, natif de la Galice en Espagne, est reconnu pour sa fraîcheur, sa légère acidité, et des arômes généreux de fruits. Le premier millésime d’Albarino sera disponible à la vente en 2014. Pour faire patienter vos papilles, nous vous ferons partager ici toutes les étapes de cette belle aventure.

Séduit par l’Albariño lors d’un voyage en Espagne, le Languedocien Laurent Miquel a décidé de l’introduire en France.

Pour en savoir plus, voici l’article de Herve Lalau du blog les5duvin

Ce blog est co-ecrit par 5 auteurs, 5 journalistes, français, anglais, belge et bloggeurs dans le vin.

Hervé Lalau, l’auteur de cet article, est un journaliste français travaillant pour divers magazines et sites français, belges et québécois (In Vino Veritas, Oenosphère, Vitisphere, Vin & Vignoble…). Il a également son blog personnel,Chroniques Vineuses, pour lequel il a reçu en 2010 le Wine Blog Trophy.

cropped-les5duvin

 

 

Les Miquel sont issus d’une longue lignée de vignerons qui possédaient déjà des vignes dans le Languedoc au 18ème siècle.

Ils sont installés au Domaine de Cazal Vieil, à Cessenon au nord de Béziers, dans la belle vallée de l’Orb, sous la tutelle de l’appellation Saint Chinian. Là, ils développent une gamme de vins à vase de cépages uniques ou en assemblage, tels que le viognier et le chardonnay pour les blancs, la syrah, le grenache et le cinsaut pour les rouges et les rosés.

Récemment, Laurent Miquel a fait l’acquisition du Domaine des Auzimes, à Lagrasse au cœur des Corbières viticoles, dont les trente hectares de vignes sont conduits en agriculture biologique. C’est là que, passionné de cépages et d’ampélographie, Laurent Miquel a eu l’idée de planter un cépage blanc très rare en France, l’albarino.

L’albarino, connu aussi sous le nom d’alvarinho, est répandu au nord du Portugal et en Galice. Il aurait été amené en Espagne par les moines de Cluny au moment de la Renaissance. Laurent Miquel suppose que son étymologie « alba-rino » pourrait indiquer qu’il s’agit d’un très ancien vin blanc du Rhin, mais sa véritable origine se perd un peu dans la nuit des temps….

Reste qu’avec quatorze hectares plantés, les Miquel sont les premiers producteurs d’albarino en France. Ils lui trouvent un cousinage avec d’autres cépages blancs comme le petit manseng ou le riesling, et des arômes nobles, qu’un beau terroir calcaire, avec un micro-climat de légère altitude ne peuvent qu’amplifier.

Voir l’article du JOURNAL DU VIN.com